Le Snow-trail de Serre Chevalier.

Voici le premier dossard de l'année 2018, un Snow trail, ou plutôt Trail de Neige. Pour cette aventure, j'ai embarqué Laure, avec qui nous avions fait les 24 heures d'endurance au Circuit Paul Ricard cet été. Nous sommes inscrites sur ce TRAIL de 20 km (1000 mètres de dénivelé positif) depuis le mois de novembre, et nous avons hâte de vivre ensemble cette première expérience.

Il y a deux mois environ, je vous avais rédigé un article "Comment continuer à courir l'hiver?" dans lequel j'abordais brièvement l'équipement pour courir dans la neige. Aujourd'hui, je vais revenir sur ce sujet, tout en vous racontant l'histoire de notre Week-end Girly.

Pendant la course avec un joli manteau neigeux 


La station de ski.

Nous avions réservé un appartement via le site Airbnb, très bien situé à Chantemerle. Un joli petit village "so-cute", faisant parti de la Vallée de Serre chevalier. La location est située en face du télésiège, nous sommes trop contentes.

Le samedi matin, je loue des skis, Laure un snow et nous dévalons les pistes (ou presque, car les restaurants d'altitude proposent de merveilleux chocolat chaud🤪pause oblig').


Les Grands bains du Monetier.

Un espace dédié à la détente 

avec une eau naturellement chaude.

Des bassins intérieurs, avec divers jets, des rivières de courant, des lits bouillonnants...un hammam, des jacuzzis, des bains aux températures variables (40°, 32°, 15°) , et surtout un bassin extérieur chauffé. C'était comme en Irlande vous voyez ce que je veux dire ? Nous avions de la neige sur les cheveux et le corps dans l'eau bouillante. Le basin était entouré par un mètre de neige et une vapeur immense sortait de l'eau, c'était magique et j'ai eu le coup de coeur pour cet endroit. Le tout pour 20 euros les 2 heures. A faire !!!


La course.

Dimanche 7 heures : Réveil

Notre départ de course est prévu à 9 heures à la Salle-des-Alpes, un petit village faisant, lui aussi, parti du domaine de Serre Chevalier.  

La veille, nous avions pris soin de récupérer nos dossards, cela nous permet de repérer les lieux et d'avoir des informations complémentaires en lien avec les conditions météorologiques et l'équipement obligatoire.

En effet, il neige de façon abondante, environ 30 cm dans la nuit de samedi à dimanche. En conséquence, le parcours de 20 kilomètres est modifié avec deux boucles de 10 kilomètres.

9 h 30: une cote de 6 km.

Novices dans le Snowtrail, nous prenons le départ, et puis en discutant avec d'autres participants, je me rends compte que nous ne sommes pas les seules à tester ce genre de trail. 

Le début est difficile, courir dans la neige demande énormément d'effort, l'altitude et le froid nous épuises, mais nous le savions : ce trail sera exigeant.

Au bout de 26 minutes de course, nous prenons une pause pour enlever des épaisseurs, nous sommes trop couvertes (gants, bonnets, veste). A ce moment, je jette un oeil à la montre, à peine 3 kilomètres.😱

Doubler sur un trail, c'est compliquer, mais doubler sur un Snowtrail, c'est pire. Cela requière une énergie considérable, car nos pieds s'enfoncent dans la neige.

Les paysages sont époustouflants, de la neige à perte de vue, c'est splendide.

 6km plus loin, 600 mètres plus haut.

Nous sommes parties à 1400 mètres d'altitude et nous mettrons une heure à atteindre ce point culminant perché à 1900 mètres. La météo à cette altitude n'est pas un cadeau: tempête de neige, -16 degrés et des rafales de vent.❄️ Laure a les mains gelées, elle n'arrive pas à remettre sa veste et ses gants, on s'entraide et on continue. A ce moment là, nous ne profitons pas, j'arrive tout juste à ouvrir les yeux pour regarder ou je mets les pieds, nous sommes tous à la queue leu-leu ..

J'ai hâte d'en terminer avec cette météo qui me paralyse le visage, mais il faudra attendre le septième kilomètre pour être caché du vent. 

 Nous descendons🤪

Nous nous laissons aller et profitons du panomara. J'adore le trail, rien que pour ces petits moments de bonheur ressenties après une cote difficile, pour ces moments à la recherche d'appuis stables. Aller le plus vite possible, sans tomber : c'est un drôle de jeu.

Nous avons mis 1 h 41 pour effectuer la première boucle et nous n'avons pas vraiment envie de refaire le même parcours. Nous décidons d'arrêter ici et sommes classées sur le 10 km, comme de nombreux participants.

 

Voici le graphique du trail : (Retrouvez la trace  GPS sur mon compte strava) 


Nos conseils.

Repérez le parcours: les montées (combien de temps, combien de dénivelé), la technicité du parcours pour adapter votre matériel et votre équipement (chaussures), les ravitaillements (le nombre et la distance parcourue avant/après).  

Préparez votre corps: à l'altitude (en arrivant quelques jours avant ou en vous entrainant en altitude), aux blessures -->les trails blancs sont l'hiver --> souvent une période ou l'on reprend l'entrainement, échauffez-vous avant le départ (montées de genoux, talons fesses, accélérations, frictions des muscles si besoin..etc)

Pensez à boire et manger: le froid coupe le sensation de soif, en altitude, et pendant un effort physique, l'hydratation est importante. Alimentez-vous: prenez quelque chose de mou et facile à manger (⛔️exit les barres cliff)Pourquoi ? Vous allez être essouffler d'avantage que si il s'agissait d'un trail basic, vous n'arriverez pas à macher tout en respirant. Optez pour des gels, ou une barre très molle que vous mangerez en plusieurs fois.

Préparez-vous: Séances de cotes, séance d'allure. Il est important de ne pas bruler les étapes et je vous déconseille de participer à un Snowtrail si il s'agit de votre premier trail, et cela pourrait vous dégouter. Entrainez-vous sur des terrains accidentés et participez à des courses montagnes sans neige pour commencer. Entrainez vous dans le froid, la Saintélyon peut vous aidez, mais attention il s'agit d'un "trail" de ville (bitumé et roulant).

Informez vous: sur les conditions météorologiques (Les parcours sont généralement tracés sur des pistes balisées et plus ou moins damées, sauf quand il neige 30 cm la veille de la course); sur le matériel (cf paragraphe ci-dessous).


Le matériel.

Comme je vous expliquez précédemment, il faudra tenir compte des conditions météorologiques pour choisir votre matériel et votre tenue. Entre obligation et nécessiter, partir léger ou trop charger, il faudra faire des choix. Voici ce que Laure et moi, nous vous conseillons.

Le matériel obligatoire:

(l'organisateur du trail dresse une liste, en fonction de la distance du trail et de la difficulté de l'épreuve, vous trouverez cette liste sur le site internet)

  1. Un sac d'hydratation ;
  2. Une couverture de survie ;
  3. Un téléphone ;
  4. Un sifflet ; 
  5. Un litre d'eau et alimentation.

Le matériel conseillé: 

  1. Des Yaktrax : ce sont des "chaînes de chaussures", qui s'adaptent de façon simple sous la semelle et qui assurent une accroche sur la neige et la glace.
  2. Des guêtres : qui empêchent les éléments naturels (neige, feuilles..) de pénétrer dans la chaussure. Ce système protège également la cheville du vent et du froid.

La tenue: 

Ne vous couvrez pas trop et choisissez des vêtements techniques. 

  1. Des gants fins, mais technique qui maintiennent la chaleur, un bandeau et un tour de cou ;
  2. Un legging long ;
  3. Une première couche technique comme celle-ci : Falke ML femme, et une veste sans manche ou avec manches (pour les plus frileux). Voici mes deux modèles préférés : Veste salomon Femme ML et Veste Odlo Femme ss/manches ;
  4. Des chaussettes techniques afin de ne pas avoir froid, de protéger vos pieds, et de ne pas vous blesser. Les X-Socks Run sont supers ;
  5. Vos chaussures de Trail. Je ne me permettrais pas de vous donner des conseils dans ce domaine. Rendez vous dans un magasin spécialisé en course à pied, le vendeur choisira une chaussure adapté à votre foulée, à vos appuis, votre pratique et vos soucis. Cependant, le Gore-tex protège de l'eau, mais, sachez aussi qu'il retient l'eau dans la chaussure et empêche la respiration du pied (j'ai couru avec des chaussures sans gore-tex).

D'autres articles en lien.